fbpx Journal de travail, tome 3 | Actes Sud Aller au contenu principal

Journal de travail, tome 3

Sous-titre
L'invention de la liberté (1972-1974)



Acteur, scénariste, metteur en scène de théâtre et d'opéra, réalisateur, Patrice Chéreau (1944-2013) a joué un rôle majeur sur la scène artistique et culturelle européenne durant plus de quarante ans.
En 1972, Patrice Chéreau quitte le Piccolo Teatro de Milan pour rejoindre le TNP de Villeurbanne. C'est un moment de liberté artistique, intellectuelle et politique. Le metteur en scène peut se consacrer exclusivement à ses créations. Il s'essaye à la réalisation audiovisuelle et s'intéresse à la psychanalyse. Nourri par sa lecture de Jean Starobinski («L'Invention de la liberté» : 1700-1789, Skira, 1964), il ne cesse de réfléchir aux moyens dont un groupe ou un individu en situation disposent pour conquérir et affirmer leur souveraineté.
Les notes réunies dans cet ouvrage concernent ses mises en scène de «Massacre à Paris» de Christopher Marlowe, «Toller, scènes d'une révolution allemande» de Tankred Dorst, «La Dispute» de Marivaux, «Les Contes d'Hoffmann» de Jacques Offenbach et Jules Barbier ainsi que la réalisation du court métrage «Le Compagnon» et de l'adaptation cinématographique de «La Chair de l'Orchidée».
Ce volume inclut les écrits relatifs à des projets inaboutis tels qu'«Antoine et Cléopâtre» de Shakespeare, la reprise de «Lulu» de Frank Wedekind, «Lucio Silla» de Wolfgang Amadeus Mozart ou encore «La Gioconda» d'Amilcare Ponchielli et Arrigo Boito. Il contient les premières traces de l'implication de Patrice Chéreau à la mise en scène de «L'Anneau du Nibelung» de Richard Wagner.
Ce livre est le troisième d'une série de six volumes consacrée aux notes du metteur en scène, issues des archives du fonds patrice Chéreau conservé à l'IMEC. «Julien Centrès, qui assure la direction de cet ouvrage, est doctorant en histoire au sein de la composante ISOR (Images, Société & Représentations) du centre d'histoire du XIXe siècle (Paris I - Panthéon-Sorbonne).»

La publication du Journal de travail de Patrice Chéreau se poursuit avec le tome III (1972-1974), intitulé «L’invention de la liberté » (Actes sud-Papiers). [...] Avec une belle préface de François Régnault et le concours éclairé et minutieux de Julien Centrés, qui a présenté, établi et annoté le texte de Chéreau, ce Journal de travail constitue sans conteste un document capital de l’histoire du théâtre.

Jean-Pierre Léonardini, L'Humanité

Du même auteur