fbpx La Rivière | Actes Sud Aller au contenu principal

La Rivière



Wynn et Jack, étudiants en pleine possession de leurs moyens, s’offrent enfin la virée en canoë de leurs rêves sur le mythique fleuve Maskwa, dans le Nord du Canada. Ils ont pour eux la connaissance intime de la nature, l’exper-tise des rapides et la confiance d’une amitié solide. Mais quand, à l’horizon, s’élève la menace d’un tout-puissant feu de forêt, le rêve commence à virer au cauchemar, qui transforme la balade contemplative en course contre la montre. Ils ignorent que ce n’est que le début de l’épreuve.
Parce que toujours ses histoires, profondément hu-maines, sont prétextes à s’immerger dans la beauté des paysages, et parce qu’il a lui-même descendu quelques-unes des rivières les plus dangereuses de la planète, Peter Heller dose et alterne admirablement les moments suspen-dus, l’émerveillement, la présence à l’instant, et le sur gis-sement de la peur, les accélérations cardiaques, la montée de l’adrénaline. Ses descriptions relèvent d’une osmose enchanteresse avec la nature ; ses rebondissements, d’une maîtrise quasi sadique de l’engrenage. Ce cocktail redou-tablement efficace – suspense et poésie – est sa marque de fabrique. La Rivière n’y déroge pas.

mai, 2021
11.50 x 21.70 cm
304 pages

Céline LEROY

ISBN : 978-2-330-15120-1
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Avec La Rivière, Peter Heller offre un exemple virtuose de « nature writing ». Et confirme qu’il est un écrivain de très haute volée (…). Impeccable mécanique dramaturgique, qui a la cohésion abstraite du classicisme, et son efficacité brutale, tant tout est distillé dans le paysage saturé d’angoisse. Mais surtout, restitution magistrale, avec les moyens de la littérature de « genre », de la grande loi de la nature, de cette pulsation cardiaque, fiévreuse, entre la vie et la mort, la survie et la destruction. Rien d’étonnant si certaines pages de Peter Heller ont la beauté souveraine, visionnaire, des mythes. Comme si La Rivière retrouvait la langue native de la nature – les légendes et les images qui disent la violence de ses paradoxes.

Damien Aubel, TRANSFUGE

Au carrefour du nature writing et du thriller, ce roman hypnotique n’a pas fini de vous surprendre.

Léonard Desbrières, LIRE / LE MAGAZINE LITTERAIRE

Écrit avec un respect, une admiration sans limite pour les espaces sauvages, ce livre est d'abord un magistral roman de nature writing. Sous la plume réaliste de Peter Heller, plantes, bêtes, éléments prennent une dimension incroyablement poétique. Un énorme coup de cœur.

Anne-Sophie Hache, LA VOIX DU NORD

Du même auteur