Aller au contenu principal

Al-Najdi le marin


Le 19 février 1979, le bateau de pêche d’un légendaire navigateur koweïtien, Ali al-Najdi, disparaît dans les flots déchaînés du golfe Arabo-Persique. Ce roman court et mélancolique retrace heure par heure, en combinant réalité et fiction, l’ultime aventure du vieux marin. Naviguant entre présent et passé, il nous conte la vie d’Al-Najdi depuis son enfance, mais aussi, à travers elle, par touches successives, la relation intime, irrémédiablement révolue, des Ko-weïtiens avec la mer. Le regard d’Al-Najdi enfant, embarqué à quatorze ans sur un boutre, nous fait découvrir l’éprouvant travail des plongeurs durant la saison de la pêche aux huîtres perlières, alors que les méditations nostalgiques du marin de soixante-dix ans nous révèlent les changements qui ont affecté la société et le paysage koweïtiens depuis le début de l’exploitation du pétrole dans les années 1950.

Biographie romancée, genre fort peu fréquenté en littérature arabe, Al-Najdi le marin est aussi l’un des très rares textes à aborder les gens de mer. Le grand mérite de Taleb Alrefai est d’avoir subtilement campé ces derniers en dignes descendants de l’intrépide Sindbad.

février, 2020
13.50 x 21.50 cm
160 pages

Langue :
Waël RABADI

ISBN : 978-2-330-13166-1
Prix indicatif : 17.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Confrontant passé et présent, Taleb Alrefai retrace l’histoire du Koweït, un pays où les pêcheurs de perles ont été remplacés par des négociants en pétrole.

Sophie Joubert, L'HUMANITÉ

Comme si Hemingway prenait les commandes et racontait, par la voix de Taleb Alrefai, les derniers instants du vieux marin intrépide : les mots sont justes, poétiques, incarnés, et l’on touche soudain à l’âme d’un peuple qui a vendu la sienne.

Didier Jacob, L'OBS

Une ode mélancolique et passionnelle à la mer. 

Frédérique Roussel, LIBÉRATION

Du même auteur