Aller au contenu principal

Le chemin solitaire



… Je n’éprouvais aucun remords, je ne regrettais rien. J’étais seulement ivre de liberté. Dès le premier soir j’étais loin, incroyablement loin. Cette femme qui avait dû tellement souffrir à son réveil, son image s’estompait déjà, je ne me souvenais plus de sa voix, elle n’était plus qu’une ombre parmi les ombres du passé.

(«Le Chemin solitaire», acte III, scène 8.)

novembre, 1989
15.00 x 20.50 cm
80 pages

Michel BUTEL

ISBN : 978-2-8694-3218-5
Prix indicatif : 15.30€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique