Aller au contenu principal

La Bestia



Au printemps 1834, dans Madrid assaillie par les guerres carlistes et le choléra, surgit le cadavre d’une pré-adolescente, sauvagement démembrée. Elle porte à la bouche un insigne en or représentant deux masses croisées. Dans les quartiers miséreux affolés, on attribue le crime à un animal chimérique géant, vite dénommé “La Bête”. Les disparitions se multiplient et il n’y a guère qu’un journaliste idéaliste pour croire que “La Bête” est un homme. Aidés d’un policier borgne et désabusé et d’une jeune orpheline, il mène l’enquête depuis les bas-fonds jusqu’aux palais à colonnades. L’enfer n’est pas toujours là où on le pense.

octobre, 2022
14.50 x 24.00 cm
480 pages

Anne PROENZA

ISBN : 978-2-330-17188-9
Prix indicatif : 24.50€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Une puissance narrative hors norme. [...] Carmen Mola écrit de très bons livres.

Fabrice Colin, LIRE MAGAZINE LITTÉRAIRE

Le réalisme, les mauvaises conditions sociales de la plupart des personnages, en plus de la répulsion générée par certains d’entre eux, font partie de l’imaginaire construit dans le roman dans un univers qui s’apparente à certains grands ouvrages de Dickens. L’écriture est audacieuse et l’action se déroule rapidement. Dans cette nouvelle fiction au rythme effréné, personne ne parvient à rester à l’abri de la violence, du mal, les deux thèmes sous-jacents qui maintiennent la tension narrative du début à la fin.

Sylvie Lecoules, LE TARN LIBRE

Il est temps de lire l'ouvrage – qu'on sait désormais signé par Jorge Díaz Cortés, Agustín Martínez et Antonio Santos Mercero – pour ce qu'il est : un polar historique soigné et documenté.

Isabelle Lesniak, LES ÉCHOS.FR

Suspens et ambiance à la Dickens au pays de Cervantes.

Sébastien Dubos, LA DÉPÊCHE DU MIDI

Du même auteur