Aller au contenu principal

Géant de Kaillass suivi de La Fête du cochon



Le Géant de Kaillass : Pas facile d'être grand dans un monde de petites gens. Le Géant en fait l'expérience dans son village de Kaillass où on l'écarte du choeur des Petits Chanteurs. Conscient des bénéfices qu'il peut en tirer, le tailleur du village l'entraîne comme un phénomène de foire dans un tour d'Europe. Le Géant vivra un amour impossible avec une minuscule femme, découvrira la vanité et le cynisme du monde avant de revenir mourir chez lui, pour le bonheur des touristes.
Cette pièce, rythmée par des chansons, est inspirée par un géant qui a vécu en Autriche, au milieu du XIXe siècle.

La Fête du cochon : Valentin ne dit plus un mot. Comme un cochon, il couine. Dans la ferme où il vit, dans la campagne autrichienne, son état suscite des émois. Pendant que sa mère tente de lui rendre la parole, le reste de sa famille, soutenu par les notables du village, veut savoir s'il est encore humain. Car si cochon il est devenu, comme cochon il sera traité... Valentin finira saigné.


Ecrites à trente ans d'intervalle, ces deux pièces abordent, l'une dans l'émotion et l'autre dans la violence, la difficulté d'être soi dans un monde où l'on n'accepte pas vos différences.

décembre, 2004
15.00 x 20.50 cm
96 pages

Heinz SCHWARZINGER
Henri CHRISTOPHE

ISBN : 978-2-7427-5275-1
Prix indicatif : 15.30€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur