Aller au contenu principal

Haussmann, Georges-Eugène, Préfet-baron de la Seine


Haussmann (1809-1891), c'est Paris. Haussmanniser, c'est percer, aérer, éclairer, désengorger... Mais, au fond, que sait-on du "grand homme" du Second Empire, dont on célèbre cette année le bicentenaire?
Ce livre analyse l'oeuvre du "préfet éventreur", quitte, du reste, à lui en contester, preuves à l'appui, la paternité. Il sonde encore l'âme de cet ambitieux qui semble n'avoir vécu pleinement que les dix-sept années de sa magistrature parisienne, et qui, pour le reste, se conduisit en parfait décalage avec l'image qu'il a laissée de lui-même. Fort d'un minutieux travail d'enquête, il met enfin en lumière les rapports orageux qu'Hausmann a entretenus avec l'entourage de l'Empereur, et le cruel processus d'isolement qui en a découlé. En définitive, la question n'est plus de discerner en lui un bienfaiteur ou un fléau, un visionnaire ou un technocrate, mais bien celle-ci : Haussmann ou un autre, cela aurait-il changé quelque chose?

Né à Paris en 1962, Nicolas Chaudun a dirigé la rédaction de Beaux-Arts magazine avant de créer sa propre maison d'édition d'art. Il a publié chez Actes Sud un récit de voyage, Le Promeneur de la petite ceinture (2003), et une histoire du portrait équestre dans la peinture occidentale, La Majesté des centaures (2006), prix Pégase 2007.

mars, 2009
13.00 x 24.00 cm
288 pages


ISBN : 978-2-7427-8287-1
Prix indicatif : 25.40€



Où trouver ce livre ?