Aller au contenu principal

Excursions dans la zone intérieure



Après avoir, dans «Chronique d’hiver», revisité son passé sous l’angle du corps et de la sensation, Paul Auster s’attache ici à arpenter le paysage mental de son enfance peuplé d’objets doués de vie, d’éclectiques héros de romans, de créatures cinématographiques, de prodigieux joueurs de base-ball, et parfois hanté par un Dieu fréquemment courroucé et toujours culpabilisant. D’illuminations en incertitudes, de longues rêveries en moments d’exaltation, un jeune garçon s’initie au monde tandis que son identité d’adulte se façonne sous le double signe de l’imaginaire et de l’environnement socioculturel des États-Unis de la seconde moitié du xxe siècle, dont plus de cent illustrations sélectionnées par l’écrivain viennent, en fin de volume, incarner figures tutélaires et temps forts.

Outre la reconstitution «a posteriori» d’un itinéraire intellectuel et des chemins singuliers qu’une vocation d’écrivain dessine sur la carte du monde, une capsule temporelle où sont restituées les lettres jadis adressées par Paul Auster à sa future première épouse – la romancière Lydia Davis – donne à entendre dans toutes ses harmoniques la voix de ce jeune homme solitaire et obstiné qui, n’ayant cessé d’obéir aux impérieuses injonctions de la création, a bâti l’œuvre littéraire d’exception qui l’a imposé comme l’un des écrivains les plus remarquables de sa génération.

mai, 2014
11.50 x 21.70 cm
368 pages

Pierre FURLAN

ISBN : 978-2-330-03192-3
Prix indicatif : 23.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Passionnant et instructif, Excursions dans la zone intérieure permet de suivre les premiers pas d'Auster dans l'écriture. (…)

Alexandre Fillon, Livres Hebdo

L'enjeu profond de ces Excursions : non pas raconter une enfance, une adolescence, non pas témoigner d'un temps révolu, mais véritablement tenter d'accéder à soi-même, alors qu'on est devenu un autre.

Nathalie Crom, Télérama

L'écrivain réussit magistralement à retrouver le petit garçon enfoui en lui à jamais.

F.Vey, Le Parisien Mag

A hauteur d'enfance, l'écrivain capte la sensation intense à 6 ans, d'habiter le monde. La conscience de soi qui affleure. L'expérience de l'infini et le fertile vertige de la solitude.

M.Chaudey, La vie

Pourquoi ce petit gars du New Jersey appelé Paul Auster, né dans une famille où on ne lisait pas, est-il devenu cet impressionnant, ce magnifique écrivain américain que, nous, nous lisons depuis les années 1980 ? Dans Excursions dans la zone intérieure, il y a mille réponses. Dans ce livre, il n'y a pas de réponse.

Livre fascinant dans lequel une belle et vibrante intelligence explore l'éveil d'un jeune esprit.

Bernard Pivot, Le Journal du dimanche

L'enjeu profond de ces Excursions : non pas raconter une enfance, une adolescence, non pas témoigner d'un temps révolu, mais véritablement tenter d'accéder à soi-même, alors qu'on est devenu un autre.

Nathalie Crom, Télérama

L'écrivain réussit magistralement à retrouver le petit garçon enfoui en lui à jamais.

F.Vey, Le Parisien Mag

A hauteur d'enfance, l'écrivain capte la sensation intense à 6 ans, d'habiter le monde. La conscience de soi qui affleure. L'expérience de l'infini et le fertile vertige de la solitude.

M.Chaudey, La Vie

Auster, ferre le lecteur, comme dans ses romans, nous fait vibrer.

Une lecture lucide et sombre de l'histoire américaine mouvementée des années 1950-1960, loin des clichés de "l'American way of life" triomphant ou du "flower power".

P.Chevilley, Les Echos

C'est tout une formation intellectuelle qui se donne à lire, l'identité d'un adulte qui se forge, le journal d'un écrivain en devenir, avec les objets et les figures tutélaires d'une vie

C. Marcandier-Bry, Mediapart

Ce livre permet de retracer – de l'intérieur – la genèse d'une sensibilité hors pair : celle d'un garçon en perpétuel questionnement, passionné par le monde des idées et par l'histoire de son pays, souvent condamné à la solitude et passablement mélancolique, dont l'œuvre crépusculaire allait explorer toutes les ombres de son époque.

A. Clavel, Le Temps

Paul Auster y tutoie son âme.

Excursions dans la son intérieure renouvelle l'autobiographie d'impressionnante manière.

W.Bourton, Le Soir

Passionnante exploration autobiographique.

Lorsqu'il parle de lui, c'est de nous qu'il parle aussi. On se sent étonnamment inclus dans ce chemin de mémoire. Ce "tu", c'est nous.

I.Falconnier, L'Hebdo

Un passionnante plongée au cœur de sa vocation et de sa psyché.

F.del Volta, Point de Vue

On dirait que Paul Auster s'est obligé à marquer une pause, pour entreprendre ce voyage, passionnant, au centre de sa vie d'écrivain.

Didier Jacob, Le Nouvel Observateur

Pour un écrivain entré dans "l'hiver de sa vie", renouveler la forme autobiographique est une gageure.

Aliette Armel, Le Magazine Littéraire